Loeb absent au RAC

Publié le par titi_62

Dans une interview pour le journal l'Equipe, Sébastien Loeb a annoncé qu'il ne serait pas présent au RAC:

SÉBASTIEN LOEB, incomplètement rétabli, attendra le Monte-Carlo et le prochain Mondial pour faire son retour en course.

Pour ne pas hypothéquer ses chances d’un quatrième titre mondial d’affilée l’an prochain, le pilote Citroën a décidé de suivre les conseils des médecins. Comme ici en Nouvelle-Zélande, Sébastien Loeb se contentera, dans deux semaines au pays de Galles, d’effectuer, comme le lui permet le règlement, deux passages préliminaires à vitesse modérée dans les spéciales. Il fera donc son retour à la compétition au volant de la C 4 WRC le 19 janvier 2007 au départ du Rallye Monte-Carlo.

«Cinquante jours après votre quadruple fracture de l’humérus, vous voici de retour sur un parcours de rallye, retour limité toutefois aux seuls repérages. C’est frustrant ?
– Oui, bien sûr, mais c’est bon de retrouver l’ambiance. Ça commençait à me manquer !

Où en êtes-vous de votre convalescence ?
– Ça met du temps, c’est drôlement long. Au niveau de la consolidation, il me faut encore attendre car, pour le moment, je n’ai pas le droit de forcer. Au niveau de la mobilité, ça évolue bien sûr, mais je manque toujours de force au lever de bras. Il y a encore du boulot. En fait, je suis resté en rééducation une semaine et demie, le temps d’assimiler les exercices auxquels je devais m’astreindre pour récupérer le mieux et le plus rapidement possible. Le programme était intensif. Il le reste, mais je peux le poursuivre sans pour autant être obligé d’être au centre de Capbreton. C’est de la musculation à faible charge, du travail d’étirement pour retrouver l’amplitude. Je bosse donc chez moi avec des élastiques, plusieurs heures par jour, sous le contrôle d’un kiné.

Avez-vous peiné lors des deux jours de reconnaissances que vous venez d’effectuer mardi et mercredi ?
– Non, pour rouler comme ça, c’est-à dire tout à fait normalement, je n’ai aucun problème. D’ailleurs, j’arrivais à conduire ma voiture personnelle deux semaines après mon accident de VTT. En revanche, si je devais vraiment attaquer avec l’auto de course, me battre avec le volant, ce ne serait pas possible. Tenir une WRC, c’est bien trop brutal. Je ne suis pas surpris : pour retrouver tous mes moyens, le pronostic annoncé était de trois mois, soit une échéance à fin décembre. Ça devrait se confirmer.

Sauf prendre des risques lourds de conséquence…
– Cela me paraît de plus en en plus évident. Dans la mesure où il n’y a plus d’enjeu, puisque je suis assuré du titre mondial depuis le faux pas de Marcus (Grönholm) au Rallye d’Australie, je n’ai pas envie de griller les étapes et m’exposer à un pépin lourd de conséquence en participant au Rallye de Grande-Bretagne dans quinze jours. Je me contenterai, comme ici, d’effectuer les recos. À une allure de course, il ne fait aucun doute qu’à la moindre touchette, voire au moindre choc au passage d’une cuvette, je risquerais le gros pépin. Ce serait bien sûr catastrophique. Je vais donc zapper la Grande-Bretagne pour être parfaitement rétabli afin de me concentrer sur les essais avec la C 4 en vue du Monte-Carlo, de la Suède et de la Norvège. Trois rallyes qui vont s’enchaîner en janvier et février prochains. Comme j’ai tout loupé depuis les tests de cet été, il me paraît plus important d’être parfaitement au point pour attaquer la prochaine saison avec notre nouvelle WRC.

 Sans un dernier baroud d’honneur avec la Xsara ?
– Si, puisque je ferai ma course d’adieu avec la Xsara lors de la Course des Champions au Stade de France (le 16 décembre).Mais pour le rallye, rendez-vous en 2007.»

Propos recueillis
par
J-P Renvoizé

© L'Equipe – 16/11/2006
Pendant ce temps là le développement de la C4 se poursuit avec Dani Sordo, Kris Meeke, Pykalisto et Philippe Bugalski. Des essais ont eu lieu en grande-bretagne sur l'île de Man (voir photo) avec de l'asphalte très gras comme au rallye d'Irlande, nouveau venu dans le calendrier, et en Corse sur une piste terre.

Publié dans News

Partager cet article

Commenter cet article