Essai de la C2 R2 MAX par Stéph' Goeuriot

Publié le par titi_62

Vendredi, Stéphane Goeuriot a testé la C2 R2 MAX en vue du rallye de Dieppe les 14, 15 et 16 mai !La C2 utilisée est prêtée par Nicolas Gajek

Voici ses impressions:


 
Voici un petit résumé des impressions de la C2. Ce sera bref car j'ai peu roulé :
 Je me retrouve sur la même base d'essai dans la région de Grandcourt, celle là même où j'avais découvert la 206 RC N3 en 2005 toujours avec l'équipe de Marc Amourette.
C'est une base courte (environ 3km aller retour) technique avec de tout, du grip puis aucun, des courbes en 2 3 et 4ème vitesse, en descente puis en montée dans le sens opposé. On débute par la position de conduite et les explications d'usage, coupe circuit, pompe démarreur, dash board, molette de répartition de freinage, et enfin la boite pour le point mort et la marche AR. On se sent tout petit dans cet habitacle. On est loin du pare brise, assez bas, et le sentiment de ne rien voir en tout cas pas le capot! Il faudra s'y faire avec les autos modernes de maintenant. En tout cas, totalement dépaysé par rapport à la saxo et même par rapport à la 206.
C'est mon tour, j'ai l'honneur être accompagné du Boss en personne alias Marc Amourette. Premier aller retour plus que timide, le maniement de la boite n'est pas si simple lorsqu'il n'y a pas de rythme, je cherche de quel pied freiner. Marc me conseille de faire un aller retour du droit et ensuite la même chose du gauche pour voir. Le verdict est clair, ce sera du gauche, du droit je n'avais pas assez de mordant (pas d'assistance) et cela me permet de mieux garder les freins jusqu'au point de corde et donc une auto bien appuyée sur le train avant. Je n'aime pas la descente mais en montée je prends un peu plus de rythme. Marc m'enlève du frein sur l'arrière, c'est mieux. L'auto réagit à la moindre sollicitation du volant et des gaz. Ca vient aussi du fait que le moteur a besoin de s'exprimer assez haut en tour donc cela crée des transferts de charge à la moindre variation un peu brutale de accélérateur. Au totale j'ai du faire 5-6 aller retour.
C'est bluffant mais ça va pas être facile à exploiter. Il va falloir tout oublier par rapport à la Saxo, être très concentré sur tout, et surtout apprendre progressivement au fil des spéciales parce que les automatismes seront totalement différents.
J'avoue que je m'attendais à une prise en mains plus facile, et il va falloir être indulgent, ca va être dur dans les premières spéciales de Dieppe.
Merci à Marc d'être monter à coté, de m'avoir tout de suite très bien conseillé et permis de prendre un peu de rythme. Un grand merci à toute l'équipe du Trajectoire Racing au petit soin, et à l'ami Nico (qui a fait exprès d'arriver un peu tard pour ne pas monter à coté!!!! Bien joué Ti'z'aute, c'est de bonne guerre. Je crois qu'à ta place j'aurais fait pareil...!!!)
 
Je profite par ce résumé pour remercier tous les fans inscrits sur facebook, et aussi un grand merci pour vos différents messages d'encouragements.
Soyez indulgents...
A bientôt, j'espère avec les caméras embarquées (si la cam passe dans les arceaux!), sinon avec un résumé de l'épreuve.

 

   A noter que du côté des autres pilotes PassionRallye Franck Pluta a déclaré forfait au rallye de Dieppe tandis que Matthieu, le mécano de la TEAM 2R, a pris les commandes de l'AX de Romain Dufour au slalom de Calais  hier en remportant la 2nde place de classe ! Cette AX va d'ailleurs quitter la classe FA5 pour aller en F2-12 et augmenter son rapport poids/puissance au passage!

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article