Routes Picardes 2012 : une histoire de boîte !

Publié le par titi_62

Le rallye des Routes Picardes marquait mes débuts aux côtés de Sébastien Canny. Nous avions décidé fin 2011 de rouler ensemble, et nous avions pour objectif de faire rouler la nouvelle 205 de Sébastien (bien plus évoluée que sa 205 jaune actuelle) lors de ce rallye.
Malheureusement, après des mois de travail acharné (et surtout les 3 dernières semaines où Séb a peu dormi) la bombe orange n’était pas prête, le 1er essai révélait d'importants problèmes au niveau du chassis. Séb a alors reconditionné son habituelle 205 jaune en vitesse pour que nous puissions rouler à Saint Quentin, l ‘auto a été fini samedi en début d’après-midi juste avant le passage aux vérifications techniques.

La « jaune » dispose d’un moteur d’origine mais au moins la caisse est saine et la bonne boite permet d’avoir des accélérations correctes, et surtout, Séb la connaît par cœur ! Il a besoin de se défouler après toutes ces galères, et il m'a prévenu : «Tu vas pas être déçu du tour de manège ! ».

 

Reconnaissances:
Les recos s’étaient bien déroulées, de manière studieuse afin de se caler en timing et de mettre quelques détails au point. Séb note les virages en angles, ses notes sont à la fois simples et précises, et lui indique la trajectoire à prendre (corde tard, sortie milieu…). Ca me parle assez bien et j’accroche assez rapidement au système. Le parcours n’est quasiment pas modifié par rapport à l’année précédente et Séb connaît bien le coin, ça m’enlève un peu de pression et cela nous donne un avantage que l’on compte bien exploiter au maximum !


http://img854.imageshack.us/img854/9990/dsc7503t.jpg

Prologue:
Nous voilà donc au départ le samedi soir pour le classique prologue dans la zone industriel, Séb aborde cette spéciale comme un slalom géant, il a déjà les trajectoires dans la tête, mes notes serviront de « pense bête ». Comme prévu, Séb se défoule, ça passe fort, ça élargit au maximum, il joue avec le train arrière et l’on réalise un 31ème temps scratch et 10ème temps de la très relevée classe F2-14 !
Nous sommes satisfaits, nous nous classons juste derrière la subaru de Montigny et la saxo kit car de Deroy, difficile de faire mieux ! La caméra embarquée est en ligne !


1ère boucle:
Le soleil est bien présent, on sait que tout le monde sera en confiance et que les grosses autos vont pouvoir http://img594.imageshack.us/img594/8240/tofphotoauto.jpgpasser leur puissance au sol… La stratégie de la journée est simple, on attaque d’entrée pour pouvoir prétendre à une place dans le top 30. Séb attaque un peu trop, il est moins propre qu’à son habitude et il fait surchauffer les pneus, l’auto est donc un peu floue en fin de spéciale. Dans la spéciale de Douvieux, on arrive fort dans l’épingle, Séb tire le frein à main généreusement mais on ne perd pas tant de temps que ça… Par contre dans la longue ligne droite qui suit, on regrette de ne pas avoir une boite 6, on passe plus de 15s à fond de 5 ! Les voitures ayant une boite plus longue nous ont donc pris de précieuses secondes dans cette partie, et ce à chaque passage !
Nous réalisons un 27ème temps dans Auroir et un 34ème dans Douvieux.
Nous somme 30ème au scratch avec un dixième d’avance sur la sub de Lantoine, on sait que notre marge de progression est faible dans ces spéciales, il ne faudra rien lâcher pour garder notre place.

  http://img526.imageshack.us/img526/6262/fantanghe.jpg

2ème boucle :

Séb roule plus aux notes et moins à la mémoire, il retrouve son style de pilotage propre et ça paye ! On améliore de 1s2 dans Auroir (31ème temps)  et de 2s6 dans Douvieux (35ème temps). On s’éclate dans l’auto, on est content de nos temps mais on ne peut résister à la remontée des autres sur ces spéciales très rapides et avec ce temps très chaud. Mais grâce aux abandons, nous sommes maintenant 28ème au scratch.

A l’assistance, on découvre de l’huile dans le compartiment moteur, la boite s’était desserrée on est passé près de l’abandon !

 


3ème boucle :
On continue sur le même rythme, on sait que l’on peut refaire des temps similaires, notre classement dépendra de ce que feront les autres. Dans Auroir, l’auto fume beaucoup, on pense que c’est la boite mais au final c’est le bouchon de jauge d’huile moteur qui a sauté, rien de grave donc ! On améliore de 5 dixièmes encore (34ème temps scratch). L'embarquée est en ligne.
On aborde la dernière spéciale en sachant que l’on perdra encore du temps dans la longue ligne droite, Sébastien mime une boite séquentielle où il passe la 6, la 7, la 8 et même la 9 ! C’est dire si le temps semble long dans cette ligne droite ! Puis arrive la dernière équerre de l’ES suivie de 900m à fond, au freinage Séb n’arrive pas à rétrograder, il remet une vitesse en urgence pour passer l'équerre, puis juste après la boite casse ! http://img715.imageshack.us/img715/4581/lagache.jpgOn finit donc en roue libre dans cette partie à fond…
Très vite on s’inquiète, cette partie est cachée et la clio de Mickael Delrue va bientôt arriver derrière, on se gare en catastrophe… Une fois qu’il est passé on arrive à réenclencher la 3 pour atteindre le point stop, on ne sait pas réellement si c’est la boite, l’autobloquant ou l’embrayage… On continue sur le routier mais l’auto fait un bruit inquiétant, quelque chose fume, on essaiera de se faire remorquer, en vain, c’est l’abandon !!

C’est rageant d’abandonner si près du but, les caméras embarquées le confirment, nous étions sur le point de conserver notre 28ème place scratch et notre 7ème place de classe dans cette ultime spéciale mais c’est la dure réalité des sports mécaniques... On a tout de même pu parcourir toutes les spéciales, se faire plaisir et « régler » notre équipage, ce n’est déjà pas si mal… Nous n’aurions pas pu faire aussi bien en découvrant la nouvelle 205 orange, c’était une sage décision que de prendre la jaune. Il me reste encore quelques points améliorer au niveau du copilotage, à moi de travailler ça pour être au top à Boulogne !!

La déception maintenant, c’est que ça s’annonce compliqué pour le rallye du Boulonnais les 18 et 19 août prochain ! La solution la plus probable actuellement est que nous soyons au départ avec une boite d’origine sur la 205, toujours mieux que rien !


Rendez-vous à Boulogne les 18 et 19 août, en attendant quelques caméras embarquées arrivent, ainsi qu'un montage mêlant embarquées (moment de déconne compris) et passages extérieurs :

 

 

Pour les autres équipages PassionRallye, Aymeric Lenoir remporte la classe N1, et Noël Martel est bien remonté le dimanche après une erreur lors du prologue.

 

  Un énorme merci à Séb de m'avoir fait confiance malgré ma faible expérience, à notre équipe d'assistance dévouée, à nos supporters dévoués, aux photographes & vidéastes qui nous apportent plein de souvenirs et à nos sponsors : la société FL Projet et le garage Gamand à Rosières en Santerre.

 

Partager cet article

Commenter cet article