Rallye des Routes Picardes 2016 : résumé

Publié le par Anthony Filliette

Rallye des Routes Picardes 2016 : A l’occasion des Routes Picardes 2016, j’ai pu copiloter pour la 1ère fois Raphaël Czwartkowski (que l’on appellera Kiki pour contourner le surplus de consonnes). C’est notre 1er rallye de la saison, la 1ère fois avec la saxo et le 1er rallye ensemble.

Avec 4 équipages en A6 dont les copains Florian Hosson & Alex Houdelet, le rallye s’annonce bien même si on découvre la veille de la course que le frein à main hydraulique (neuf !) ne fonctionne pas…
Pour le reste, la voiture est très propre après plusieurs mois dans l’atelier, c'est une bonne base avec un moteur peu préparé mais un bon châssis.

Reconnaissances :
Kiki ayant participé à ce rallye il y a 2 ans avec les spéciales à l’envers, les recos se font rapidement. Les notes sont concises et précises à la fois. Il n’y a quasiment pas de modifications à faire à la sortie du 1er passage alors que Raphaël ne roule pas régulièrement.

Samedi :

ES1 : Le traditionnel prologue dans la zone d’activités est un bon moyen de commencer la course : le terrain est connu et on peut en profiter pour se caler ensemble.
Malheureusement on se rend compte dès le premier virage que les vieux Michelin à l’avant ne fonctionnent pas du tout. Les trajectoires s’élargissent inévitablement, Raphaël essaye de provoquer un peu plus l’arrière pour compenser mais il n’y a pas grand-chose à faire.

Nous réalisons le 43ème temps au général, avec déjà 5,4s perdues derrière F. Hochedez le 1er de classe.

Merci DMphotographie pour la photo !

Merci DMphotographie pour la photo !

Nous rentrons ensuite à l’assistance avant d’attaquer les spéciales de nuit. On se demande comment réduire le sous-virage qui nous pénalise d’autant plus que nous n’avons pas de frein à main pour nous sauver d’un éventuel faux pas…

ES2 : La spéciale est malheureusement neutralisée suite à une importante fuite d’eau sur le parcours. Nous sommes déçus car on espérait frapper de nuit face à nos concurrents et que c’est toujours sympa de rouler la nuit.

ES3 : Le plaisir de rouler la nuit est bien là mais le sous virage également : il faut adapter le rythme et doser sans cesse pour ne pas surcharger l’avant. Heureusement les notes étaient bonnes ce qui a permis de limiter les dégâts.

Nous ne faisons que le 39ème temps et perdons encore 1,7s sur le leader.

Dimanche

Trop frustré de ne pas pouvoir attaquer lors de la 1ère étape, Raphael achète 2 pneus Hankook neufs montés en un temps record par BFS Conception pendant l’assistance. C’est un nouveau rallye qui commence.

ES4 : On découvre les nouveaux pneus : et c’est le jour et la nuit ! On peut enfin y aller, on s’amuse plus dans la voiture. La spéciale est raccourcie suite au souci de la veille et les 4km nous paraissent bien trop court pour se mettre bien à l’aise.

Frederic Hochedez, lui, enfonce le clou et porte son avance au général à 11s. Les espoirs de remontée s’envolent.

ES5 : On franchit un nouveau palier, Kiki a bien trouvé la limite des pneus et on s’applique un peu plus en fin d’ES pour rester efficaces.
Le gain est de 11 secondes par rapport au passage de la veille, près de 2s/km et nous faisons notre 1er temps de classe avec 2,5s d’avance : le potentiel est là !

ES6 : Le rythme s’intensifie, nous avons de bonnes sensations. Raphaël balance généreusement la saxo en entrée de virage, notamment dans le dernier virage où l’on survire un peu. On améliore de 3s par rapport au passage du matin.
On réalise un nouveau 2nd temps de classe à 3 dixièmes de F. Hochedez, notre référence du week end.

ES7 : C’est déjà la dernière spéciale du week end et Kiki roule très bien et reste appliqué. Les sensations dans l’auto sont très bonnes, ça attaque dans le rapide comme dans le technique. Nous améliorons de 1,3s par rapport à l’ES5 et faisons le temps de classe pour 2 dixièmes.

Nous concluons ce rallye à la 2nde place de classe et 31ème place au général.
La voiture a bien fonctionné pour sa première course et j’ai passé un très bon week end à côté de Raphaël qui est resté à l’écoute. Il a bien bossé sur l’auto comme sur son pilotage. La progression du week end montre le potentiel de Raphael avec cette voiture et j’espère qu’il pourra bientôt aller chercher une victoire de classe.

Merci à Yves Marie MediaMotor's pour la photo !

Merci à Yves Marie MediaMotor's pour la photo !

Un grand merci à Kiki de m’avoir fait confiance et à ses parents pour l’accueil !

On a une petite pensée à nos copains Florian Hosson & Alex Houdelet qui abandonnent après un souci moteur, la bataille aurait été sympa !

Merci à tous ceux qui nous ont encouragés de près comme de loin.
Merci à l’ensemble de bénévoles qui sont toujours là que ce soit au milieu de la nuit ou en plein soleil.
Merci à tous ceux qui nous laissent des souvenirs en photo ou vidéo.

Il n'y aura malheureusement pas de caméras embarquées, cette dernière m'a laché juste avant la course...

Partager cet article

Commenter cet article